Afin d’établir une preuve de concept sur les mécanismes physiopathologiques menant à /accompagnant une dysbiose intestinale à l’origine d’un retard de croissance, nous allons caractériser la réponse inflammatoire dans les échantillons oraux et des selles afin d’établir si la dysbiose intestinale i) « provient » d’une dysbiose de la cavité orale accompagnée d’une inflammation au préalable dans la cavité orale ou ii) si les taxons relatifs à une dysbiose intestinale sont issus d’une perturbation de l’environnement intestinal au préalable qui permettrait le « décloisonnement » du tractus gastro-intestinale et la colonisation de l’intestin par des espèces associées à la cavité orale.

Ceci est essentiel afin d’établir des mesures efficaces de prise en charge et, surtout, de prévention d’une dysbiose intestinale et d’une EEP menant à un retard de croissance.

Partenariat Nord

UMR S1139 (MICROBIOTE PRE ET POSTNATAL)

Partenariat Sud

Institut Pasteur de Bangui

Calendrier

2023 – 2025

Direction

Violeta

Violeta MOYA-ALVAREZ

Responsable HOPE, interactions hôte-pathogène Chargée de Recherche
Faculté de pharmacie, Paris

Equipes UMR Merit

FLORENCEMN

Florence MIGOT-NABIAS

Responsable GENE Directrice Adjointe de l'UMR, Directrice de Recherche
Faculté de pharmacie, Paris